A voir à Antibes

  • Le port Vauban, le vieux port et le quai Camille Rayon où les plus luxueux navires du monde sont à quaisculture sur le port, accès possible à certains moments au haut des remparts et au Bastion St Jaume où surplombe le « Nomade » de Jaume Plensa.
  • Le Fort-Carré, qui rappelle quelques-uns des épisodes les plus prestigieux de l’histoire d’Antibes.
  • La Porte marine qui fut pendant des siècles, quand les remparts entouraient Antibes, la seule ouvrant sur le port. La Courtine située le long du boulevard d’Aguillon, l’une desla courtie artères les plus animées d’Antibes et l’espace d’exposition des “Bains-Douches”, installé dans les anciennes casemates.
  • Les remparts qui suivent l’ancien chemin de ronde. C’est la plus ancienne partie d’Antibes, riche de trois mille ans d’histoire, la Place du Révély, la Chapelle du Saint-Esprit, la maison natale de Jacques Audiberti, la Cathédrale, les Tours “sarrazines” et l’antique Château Grimaldi, devenu musée Picasso.
  • Le Bastion Saint-André et en contrebas, lamarché provencale commune libre du Safranier, petit jeu de ruelles étroites où le soleil joue avec les frondaisons.
  • La fontaine de la Tourraque et l’ancien lavoir, le portail de l’Orme, ses restes d’enceinte gréco-romaine et son musée des “Arts et traditions populaires”,
  • Le Marché provençal du cours Masséna étale chaque matin ses riches éventaires, festival de senteurs et d’accent.
  • Le musée Peynet et du dessin humoristique, face à la colonne de la Place Nationale offerte à la ville par Louis XVIII.
  • La chapelle Saint-Bernardin construite en 1513, récemment rénovée, la fontaine de Fontvieille ou encore la porte de France, qui marqua la frontière de la vieille ville avant que les remparts ne soient arasés.

Bas de page